Investissement immobilier en Occitanie : la possibilité d’acheter sans apport

Née en 2016 de la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, l’Occitanie a tous les atouts aujourd’hui d’une région dynamique et attrayante. 2ème région de France en superficie et 5ème région en population, elle rayonne au niveau français et européen. Sur le front de l’emploi, elle attire du monde, avec des offres abondantes. Le nombre d’habitants ne cesse d’ailleurs de s’accroître, avec encore une tendance à la hausse pour les 20 années à venir, augmentant proportionnellement les besoins en logement. Mais si l’investissement immobilier dans la région semble intéressant, est-ce toutefois accessible à tous ? Vous allez découvrir que oui.

L’Occitanie, une région attrayante

L’Occitanie est aujourd’hui une région innovante, qui attire bon nombre de monde. JobiJoba, site regroupant des offres d’emploi de plus de 400 sites, vient d’ailleurs de publier son Baromètre 2017 de l’emploi en Occitanie. La région se trouve à la 5ème place en matière de nombre d’offres d’emploi disponibles l’année dernière, ce qui se traduit par quelque 480 000 postes proposés. Si l’Occitanie perd deux places par rapport à 2016, elle reste donc toujours aussi attrayante, tirée notamment par le dynamisme de Toulouse, la ville ayant rassemblé plus de 86 500 offres. Mais aussi Montpellier, où plus de 33 000 postes étaient proposés durant l’ensemble de l’année 2017.

Autre preuve du dynamisme de la région, l’ensemble des départements de l’Occitanie a enregistré une reprise du secteur du bâtiment sur l’année 2017. Une étude de l’Insee démontre que la région a connu la croissance la plus forte (+1,6 %). Toujours selon l’institut, rien que le sud de l’Occitanie comptera 700 000 habitants de plus dans les vingt prochaines années. Cela entraîne bien évidemment de nouveaux besoins en commerces et infrastructures, mais surtout en logement. C’est donc le moment d’y investir, la demande étant en hausse.

Devenir propriétaire sans apport financier en Occitanie

On est nombreux à caresser le rêve de devenir propriétaire. Si vous avez choisi de vous installer en Occitanie, ou que vous souhaitiez investir dans la région, c’est d’autant plus intéressant. Mais l’accession à la propriété n’est pas quelque chose d’aisé. Elle est même désormais plus tardive pour les générations d’aujourd’hui. L’âge de l’investissement des jeunes est retardé, à cause de longues études et les difficultés rencontrées pour obtenir son premier CDI. Les jeunes actifs disposent ainsi de faibles moyens, par rapport aux générations précédentes à leur âge. Le revenu se situe en moyenne jusqu’à 20% en dessous des revenus des actifs des années 80.

Pourtant, même si vous êtes jeune, que vous avez des revenus modestes, que vous n’ayez pas d‘emploi stable, ou que vous n’ayez quasiment pas d’apport personnel, vous pouvez devenir propriétaire. Vous avez notamment la possibilité de vous tourner vers des prêts intéressants subventionnés par l’État. Faire une demande de prêt auprès d’un établissement bancaire pour financer votre projet immobilier est d’ailleurs devenu plus facile désormais. Ce qu’il vous faut : de la rigueur et de la bonne volonté.

Les aides de l’Etat

Vous pourrez profiter des aides subventionnées par l’État pour obtenir un prêt immobilier. Les banques les considèrent comme des apports personnels et elles pourront par la suite vous proposer d’autres crédits pour réaliser votre investissement.

Voici des exemples de prêts présentés par le site http://immo-investissements.com:

  • Le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+) : cumulable avec d’autres prêts, il a pour objectif d’aider les foyers les plus modestes à acquérir un bien immobilier. Accordé sur conditions de ressources, ce dispositif vous permettra de financer l’achat de votre logement, à hauteur de 40%. La période de remboursement est de 20 à 25 ans.
  • Le prêt conventionné (PC) : la totalité de votre projet peut être financé grâce à ce dispositif, et cela, sans conditions de ressources. Le remboursement peut être étalé entre 5 à 25 ans.
  • Le prêt action logement : ce crédit à taux réduit s’adresse aux salariés voulant demander auprès de leur patron un prêt couvrant jusqu’à 30% de l’achat de leur futur logement. Il peut également s’agir de travaux de rénovation ou la construction d’une maison. Le prêt peut aller de 7000 à 25000 euros, en fonction de vos ressources, du nombre d’occupants et de la zone géographique du logement. Vous pourrez le rembourser sur une durée de 20 ans, maximum.
  • Le prêt d’accession sociale (PAS) : son taux maximum est fixé par l’État à 3,95% pour un crédit de moins de 13 ans et à 4,40% pour crédit supérieur à 20 ans. Vous pourrez le rembourser durant 5 à 35 ans, selon vos capacités. Il est en plus exonéré de taxe foncière pour une durée de 2 ans, si vous achetez un logement neuf.
  • Si vous êtes chômeur ou intérimaire, vous pouvez également demander un crédit. En effet, il existe des organismes bancaires facilitant les emprunts, notamment via le réseau de la FASTT, ayant pour vocation de favoriser l’accession sociale.

5 conseils pour obtenir un crédit immobilier

Pour obtenir un crédit immobilier et mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils :

  1. Avant même de demander le prêt, prenez le temps de constituer un dossier solide. En effet, il est probable que la banque vous demande de fournir vos derniers relevés de compte bancaire. Ces derniers doivent être positifs et aucun paiement rejeté depuis 3 à 6 mois ne doit y figurer. La stabilité de votre budget et des apports réguliers ne feront que convaincre davantage votre banque. Si ce n’est pas le cas, prenez le temps de stabiliser votre situation financière avant de faire votre demande.
  2. Dans le cas où votre capacité d’emprunt n’est pas suffisante, n’hésitez pas à prouver que vous avez d’autres options pour diminuer vos frais.
  3. Une fois devant le banquier, pensez à expliquer en détail votre projet, avec les sommes précises qu’il requiert.
  4. En choisissant le logement, tournez-vous vers un appartement dans un quartier assez modeste, plutôt qu’en plein centre-ville. Si votre projet est d’acheter un terrain constructible, ou un logement à rénover, vous pouvez émettre la solution de réaliser vous-même une partie des travaux, ou encore faire appel à un proche pour réduire les coûts.
  5. Ne vous découragez pas. Comparez bien les offres et allez voir plusieurs banques. Si l’une d’entre elles vous refuse un crédit, cela ne veut pas dire qu’elles le feront toutes.

Avec ces quelques conseils, vous avez les clés en main pour devenir propriétaire, même sans avoir d’apport financier. Il est donc plus temps de réaliser votre rêve dans notre belle région !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *